top of page

En moins de 50 ans, plus de 68 % des espèces vertébrées ont disparu, et plus de 75 % des milieux terrestres et 40 % des écosystèmes marins français sont aujourd’hui fortement dégradés. Pour beaucoup encore aujourd’hui, la biodiversité et la dépendance de l’humanité aux ressources qu’elle apporte semble éloignée de notre quotidien. Or cette dernière est “au cœur de notre survie”, celles de notre génération, et celles à venir. 


Chez CliMates, nous mesurons l’ampleur de l’urgence de protéger la biodiversité. À cette fin, nous avons développé depuis quelques années une expertise en biodiversité, afin que les jeunes, et les générations à venir prennent part à la protection de nos écosystèmes nécessaires à la survie de l’humanité. C’est pourquoi nous portons cette nouvelle campagne de plaidoyer, un plaidoyer lié à la préservation de la biodiversité terrestre, et, plus précisément la protection des pollinisateurs, insectes clés à la garantie de notre sécurité alimentaire.

Elisa

Elisa a suivi une formation en droit à la suite de laquelle elle a exercé le métier de juriste. En manque de sens, elle décide de démissionner et de se consacrer de manière bénévole aux problématiques biodiversités chez CliMates, notamment sur le projet pollinisateurs dont elle est responsable. La reconnexion des Hommes à la biodiversité est pour elle un élément clé à l’élaboration de nouveaux récits et engager une transformation de la société de manière durable et en harmonie avec les écosystèmes.

 

f4014778-0706-416d-9477-8903df702395.jpg

Cameron

Biologiste et consultant en développement durable, Cameron a travaillé à l’UNESCO dans la mise en place de deux réseaux jeunesse. Il a à cœur que les Objectifs du développement durable de l’ONU puissent se matérialiser concrètement dans notre société. Selon lui, la biodiversité est au cœur du bien être et de la sécurité des futures générations et de la nôtre.

Léa

Léa est étudiante en Master 2 Relations internationales à Sciences Po Toulouse. Intéressée depuis longtemps par les problématiques environnementales et plus particulièrement la protection de la biodiversité, Léa souhaite notamment travailler en tant que chargée de plaidoyer dans l’environnement à l’avenir.

Luc

Après des études en sciences politiques, Luc s’est formé au plaidoyer, convaincu de l'importance de ce levier pour faire face à l'urgence écologique. Il a donc rejoint CliMates, où il coordonne le pôle plaidoyer.

Maxime

Actuellement en Master Justice, procès et procédure, Maxime a rejoint CliMates en janvier 2022. Il a décidé de rejoindre le projet pollinisateurs pour contribuer à un plaidoyer d’action alors que ceux-ci courent à l’extinction.

Notre projet

L’effondrement des pollinisateurs évolue aujourd’hui au rythme exponentiel de 70 à 90 % par an et nous en connaissons tou.te.s les causes :  

  • L'utilisation massive de pesticides (notamment les néonicotinoïdes)

  • Un habitat dégradé par l’urbanisation et l’artificialisation des sols

  • Le changement climatique qui perturbe les saisons et les cycle de vie

 

MAIS quand on parle de la disparition des pollinisateurs, on parle le plus souvent de l'extinction d'une seule espèce : l’apis mellifera ou l’abeille domestique productrice de miel. En réalité, ce n'est qu'UNE espèce parmi plus de 1 000 espèces pollinisatrices en France (et plus de 10 000 au niveau mondial) ! 

 

Pour contrer l'extinction des pollinisateurs, l'une des solutions proposées fut l'introduction massive de nouveaux ruchers. Le problème ? Cela a entraîné une compétition entre l'apis mellifera – plus résistante et nombreuse du fait de sa domestication – et les pollinisateurs sauvages. À cela s'ajoute l'absence de protection juridique de ces pollinisateurs, pourtant vitaux à notre sécurité alimentaire, mais dont le nombre ne cesse de diminuer ... 

 

Quelques chiffres clés :

  • Les pollinisateurs sauvages garantissent près de 90 % de la pollinisation de nos fleurs et cultures !

  • En moins de 50 ans, on a eu une diminution de près de 42 % d’espèces de pollinisateurs sauvages aujourd'hui, et si l'on atteignait 80 %, l'humanité disparaîtrait …

  • La conséquence de la disparition des pollinisateurs est estimée entre 228 à 310 milliards d'euros selon le Ministère de la Transition écologique ...
     

Voici les actions concrètes que nous te proposons de réaliser dès maintenant réalise pour les protéger : 

 

  • #1 ALERTE TON ENTOURAGE ! Diffuse auprès de tes proches les bonnes pratiques à adopter : si t’as un jardin ou si tu vis en copropriété avec un jardin commun n’hésite pas à sensibiliser tes parents, voisin.e.s, ami.e.s sur les pollinisateurs sauvages et incite-les à ne pas tondre trop tôt leur pelouse parce que ce sont des ressources vitales pour ces insectes ! 

 

  • #2 PARTAGE NOTRE NOTE DE POSITION ! Envoie notre note de position par mail à tes élu.e.s de proximité ou interpelle-les directement sur la nécessité de mettre en place des mesures locales de protection des pollinisateurs : tonte réduite des jardins publics, dégoudronnage des parkings... et plein d'autres ! 

 

Nos rencontres et interventions 

 

Le 8 juin 2022, nous avons pu alerter et porter nos propositions devant la Ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin. Dans l’optique de cette rencontre, nous souhaitions avant tout des garanties du gouvernement avant de s’engager dans tout travail commun. Nous souhaitions également porter nos propositions au gouvernement dans une logique de co-construction, et non de simple consultation non contraignante pour Mme de Montchalin et son cabinet. 

Nous avons également pu tenir un stand lors des European Development Days organisés par CAN Europe, afin de présenter notre campagne de plaidoyer au niveau européen, aux côtés des autres projets de CliMates ! C’était l’occasion de présenter notre projet à d’autres activistes et ONG partenaires, mais aussi de sensibiliser sur les pollinisateurs grâce à un petit quizz.

Nous avons également eu l’occasion de réaliser une campagne de communication sur nos réseaux sociaux en mai 2022 que tu peux consulter dès maintenant sur notre page Instagram et LinkedIn. 

 

Tu peux également consulter notre note de position (ci-dessous) destinée à être diffusée auprès des décideur.se.s politiques concerné.e.s pour porter nos propositions dans la sphère publique.
 

Enfin, tu peux aussi consulter notre communiqué de presse, réaffirmant la position de l’équipe pollinisateurs de CliMates sur la nécessité dès aujourd’hui d’interdire pour de bon les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles – sur le point d’être renouvelés pour la 3e fois consécutive par le gouvernement – et tout autre forme de produits chimiques agricoles aux effets dévastateurs sur les pollinisateurs et la biodiversité de manière plus globale. 

Nos prochains événements

8 février 2023 : table ronde / podcast à la REcyclerie de 19h à 20h30 ! 🌻🐝 REPORTÉE

Ce sera l’occasion de présenter notre plaidoyer au grand jour ! A travers ce podcast, l’équipe pollinisateurs vous invitera à repenser la protection des sentinelles de la nature. Causes de l’effondrement, apiculture résiliente, cohabitation entre espèces ou encore solution pour les préserver seront autant de sujets abordés par les différents invité.e.s (une scientifique et deux apiculteurs notamment) de cette table ronde. Ce sujet sera également l’occasion de s’interroger sur l’activisme, et plus précisément celui des jeunes sur les questions de biodiversité, trop souvent à la marge des questions climatiques.

Alors n’hésitez pas à inviter vos ami.e.s et famille pour assister à cet événement le 8 février et en apprendre plus sur les actions concrètes que tu peux réaliser à ton niveau pour protéger ces sentinelles de l’environnement ! En plus, l’entrée est gratuite !!

 

📍 Où ? La REcyclerie, 83 boulevard Ornano, 75018 Paris 

🗓️ Quand ? Mercredi 8 février de 19h à 20h30 

💵 Prix ? Gratuit (sur réservation)

On vous attend nombreux.ses !

bottom of page